LE TESTAMENT

Le Code Civil définit le testament comme "un acte par lequel le testateur dispose, pour le temps où il n'existera plus, de tout ou partie de ses biens et qu'il peut révoquer" à tout moment.

Le terme "testateur" désigne donc la personne qui rédige son testament.

Ce même Code prévoit trois manières de rédiger son testament :

1°) Le testament olographe:

Le testament olographe est celui "écrit en entier, daté et signé de la main du testateur."
C'est le plus simple et le moins onéreux ; il ne coûte rien dans la mesure où celui qui le rédige l'établit seul et le conserve chez lui.

Toutefois, ce testament peut être:
- mal conçu et méconnaître certaines règles de droit essentielles pour la transmission du patrimoine (il faut savoir, par exemple, qu'un enfant ne peut pas être déshérité totalement ou qu'un couple ne peut faire son testament sur un même acte).
- perdu ou détruit ; dans ce cas, il ne pourra trouver à s'appliquer lors du décès du testateur.

En consultant un notaire, le testateur pourra lui soumettre son projet de testament et demander qu'il le conserve en son étude.

2°) Le testament authentique:

Le testament authentique est celui qui est reçu par un notaire assisté de deux témoins ou par deux notaires. Il est dicté par le testateur, rédigé par le notaire (donc sans risque d'erreur), puis lu et signé de l'ensemble des participants.

Le testament authentique bénéficie de la force probante attachée à tous les actes notariés. L'original est conservé par le notaire et une copie est remise au testateur.

Le coût peut être évalué à : 183 (sauf à parfaire ou à diminuer en fonction de l'importance du testament à établir et des conseils fournis par le notaire).

3°) Le testament mystique:

Le testament mystique est celui qui, établi directement par le testateur, est remis cacheté par celui-ci, en présence de deux témoins, à un notaire qui dresse un acte de suscription. Le tout est conservé par le notaire ou remis au testateur.

Ce type de disposition est relativement rare et ne se justifie que dans certains cas particuliers.

INFORMEZ-VOUS AUPRES DE VOTRE NOTAIRE

Il vous écoutera et vous conseillera

RETOUR "CONSEILS"